Brother Canada

Depuis cinq décennies!

La Corporation Internationale Brother (Canada) Ltée s’est établie au Canada et à inauguré son siège social au Québec dans la région du Grand Montréal en février 1960. Au début des années 80, ses activités se sont étendues jusqu’à la côte ouest du Canada, où elle a ouvert un centre de distribution à Vancouver (CB) et en 2014, elle a ouvert son bureau à Toronto.

Au cours de ses cinq décennies d’existence, Brother Canada a été témoin de grandes avancées et a participé au développement de produits variés, tels que machines à écrire, caisses enregistreuses, machines à additionner, calculatrices scientifiques, systèmes de traitement de texte, systèmes d’étiquetage électroniques, imprimantes laser, télécopieurs et centres multifonction.

Les années se sont écoulées, mais jamais la mission de Brother n’a changé : être à votre service. Nous embauchons des gens formidables qui assurent une expérience remarquable. En tout temps.

Histoire de Brother au Canada

Découvrez les moments et les personnages clés de notre fabuleuse histoire au Canada.

1960 à 1990 : L’aventure commence au Canada

Lorsque Brother a amorcé ses activités commerciales au Canada, ce fut dans la plus grande discrétion. Hal Kalker et ses partenaires ont bâti Brother Canada de A à Z, avant de passer le flambeau à Takehisa Kanazawa. Hal Kalker avait quitté New York au milieu du mois de février 1960 et est débarqué à Montréal avec pour mandat l’implantation d’une nouvelle entreprise chez ses voisins du Nord. Reconnu chez Brother USA pour ses talents dans la vente de machines à coudre, il était prêt à relever un nouveau défi.

Pour Brother, les années 60 furent une ère de diversification. En 1962, la Nippon Sewing Machine Manufacturing Co. est devenue Brother Industries Ltd. Le fait de retirer les mots
« sewing machine » (machine à coudre) du nom de l’entreprise indiqua que les frères Yasui avaient en tête un objectif beaucoup plus ambitieux. En trente ans d’innovation, une panoplie d’appareils pour le bureau ont vu le jour : machines à écrire, caisses enregistreuses, machines à additionner, calculatrices scientifiques, systèmes de traitement de textes, systèmes d’étiquetage, imprimantes laser, télécopieurs et centres multifonctions.

Les bureaux de Brother Canada ont connu des débuts aussi modestes que ceux qu’avait connus Brother elle-même. Le premier des quatre bureaux était constitué d’une pièce et d’une petite aire d’entreposage, partagée avec l’Eastern Venetian Blind Company. En 1990, au moment où Hal Kalker prit sa retraite, Brother Canada était installée dans un édifice flambant neuf, sur un terrain de 200 000 pieds carrés qui jadis accueillait le ciné-parc de Dollard-des-Ormeaux. La culture de vente d’Hal Halker avait réussi à traverser les frontières.

HAUT DE LA PAGE

1990 à 1995 : Un succès fulgurant

Le mandat de Takehisa Kanazawa était simple : mener une campagne dynamique sur le plan de la croissance des ventes et de la planification de l’avenir. C’est exactement ce qu’il fit, en faisant presque quadrupler les ventes au cours des cinq années de son mandat présidentiel. Pour y parvenir, M. Kanazawa a utilisé plusieurs aspects de la gestion japonaise traditionnelle, dont la gestion par consensus, la planification à long terme et le processus décisionnel « ringi », qui allait constituer les bases de toutes les prises de décision majeures chez Brother Canada au cours de cette période. Ce type de gestion a joui d’une grande notoriété auprès des périodiques professionnels nord-américains au cours des années 80 et 90. C’est grâce à celui-ci et à l’immense popularité des machines de bureau que M. Kanazawa a réussi à faire prospérer l’entreprise aussi rapidement.

Cependant, tout entrepreneur sérieux vous le confirmera, un succès rapide peut constituer un couteau à deux tranchants : des ventes supplémentaires nécessitent plus de produits, plus d’employés et de plus grandes infrastructures. En effet, un succès rapide peut souvent se transformer en une crise de croissance aiguë. À partir de 1960, Brother Canada a commencé à croître presque sans répit, et il devenait évident qu’elle ne pouvait plus être gérée comme la petite entreprise qu’elle était auparavant.

Durant son mandat présidentiel, M. Kanazawa a établi les bases solides pour investir de manière considérable dans les infrastructures de technologie de l’information. Son rôle a été déterminant dans la planification de la croissance future de Brother Canada. Après avoir accompli sa mission, M.Kanazawa retourna vers sa terre d’origine, le Japon, où il continue de jouer un rôle important au sein des plus hauts dirigeants de Brother Industries, Ltd.

HAUT DE LA PAGE

1995 à 1999 : Un vent de changement

Jun Kamiya de Brother USA est transféré au Canada. Cette jeune étoile montante de l’organisation japonaise avait sensiblement suivi le même parcours que ses prédécesseurs, et il avait pour mission de réaménager la structure organisationnelle de l’entreprise. Il accomplit sa mission avec succès, mais sa plus grande réalisation fut sans contredit de l’accomplir sans jamais négliger les besoins de la clientèle, un défi qu’une minorité de gestionnaires réussissent à relever. Au départ, Jun avait entrepris sa carrière en ressources humaines, puis dans le domaine de la vente, mais c’est surtout son goût pour la vente qui l’a conduit à la présidence de Brother Canada. M. Kamiya croyait fermement en l’idée de se déplacer personnellement pour rencontrer ses clients, que ce soit en avion ou en voiture. Son implication directe dans les activités de ventes quotidiennes de l’entreprise a contribué largement au développement de celle-ci, particulièrement lors des ententes avec les magasins à grande surface.

Un des principaux legs de M. Kanazawa avait été l’embauche de M. André Hudon. Ce dernier s’était joint à l’équipe de Brother Canada en 1995, au cours de la période de transition entre M. Kanazawa et M. Kamiya, et il était devenu « l’architecte en chef » de la restructuration de l’entreprise. Alors qu’il occupait le poste de vice-président des finances, il avait pour mandant de réorganiser les nouvelles activités de l’entreprise. Il possédait exactement l’expertise que M. Kanazawa et M. Kamiya recherchaient afin d’arriver à remodeler la structure organisationnelle de Brother Canada.

Alors que M. Hudon avait été mandaté pour réaménager la structure de l’entreprise, Martin Featherston fut affecté au réaménagement de la superstructure. M. Featherston avait fait ses débuts chez Brother Canada en 1994, à titre de directeur régional des ventes de l’Ontario. Il a vite compris qu’en vue de soutenir la croissance constante de l’entreprise, il devait réorganiser le service des ventes de Brother afin d’accommoder deux groupes de vente distincts : le groupe commercial et le groupe de ventes au détail.

Tout comme son prédécesseur M. Kanazawa, M. Kamiya est retourné au Japon après avoir rempli son mandat pour relever de nouveaux défis et poursuivre une brillante carrière chez Brother Industries.

HAUT DE LA PAGE

1999 à 2005 : De grandes attentes

Le flambeau est transmis à l’architecte en chef de la restructuration, André Hudon. Monsieur Hudon fut le tout premier président canadien de l’histoire de Brother Canada, et il releva tous les défis que cela représente avec brio. Après avoir procédé au réaménagement de la structure organisationnelle de Brother Canada avec succès, il a implanté une gestion de l’entreprise plus professionnelle et structurée que l’avaient fait ses prédécesseurs. Lobbyiste expérimenté, il s’est concentré principalement sur l’élargissement de la clientèle.

HAUT DE LA PAGE

2005 à aujourd’hui : L’expérience complète du client

Grâce à sa solide expertise en matière de service à la clientèle, Brother Canada se fait un point d’honneur de soutenir ses partenaires commerciaux (B2B) dans leur quête d’amélioration continue de l’efficacité et de la productivité. Au fil des années, Brother Canada s’est vu décerner de nombreuses récompenses en reconnaissance de son excellent soutien, dont le prestigieux Prix du président STAPLES/Bureau en gros/Business Depot (2001 et 2008) pour le fabricant de l’année.

Après une période de transition au cours de laquelle Seigi Tsuji fut à la tête de Brother Canada, Martin Featherston fut nommé président de Brother Canada au début de l’année 2005. M. Featherston cumulait déjà plus de 10 ans de succès au sein de l’entreprise, tout d’abord à la direction des ventes, puis à titre de vice-président, ventes, produits et marketing.

Brother Canada a reçu un grand nombre de prix honorifiques de la part de ses clients au fil des ans. Ce nombre a d’ailleurs augmenté de manière significative depuis 2005, alors que l’entreprise a été nommée meilleur fabricant par ses plus importants partenaires, dont Corporate Express (2005), Office Depot (2005), Basics (2006) et Staples/Bureau en gros (2005, 2007, 2008).

Avec toute la sagesse acquise au cours de ses 50 années d’existence, Brother Canada a aujourd’hui pour priorités fondamentales de cultiver sa marque, de continuer à offrir une expérience supérieure à sa clientèle à tous les niveaux de l’organisation et de poursuivre sa mission : À VOTRE SERVICE.

HAUT DE LA PAGE

Soutien technique

Des questions? Nous pouvons vous aider.
En savoir plus

Infolettre

Recevez des rabais, des offres exclusives et
plus encore!
En savoir plus



 
 
© 1995 - 2016 Brother International Corporation
Veuillez saisir une adresse courriel valide. Courriel Envoyer http://www.brother.ca/fr/aboutus/brothercanada.aspx 20160725203929YYALFMCM04 FR X0Gzc2X%3DWQpglLjHJlYQGtzfH28s2mCtfOzaDhzaizbmvLFmNPGsVwjpnpgHlpgneHmgJoXX0Gzc2X%3DWQpglLjHJlYQGiJUza09WtbwT7LXipW6zfTNlplp72